Nouveau documentaire « Ondes, science et manigances »

lalsace.fr – Avec leur documentaire « Ondes, science et manigances », la journaliste Nancy de Méritens et le réalisateur Jean Hêches montrent comment l’industrie de la téléphonie mobile crée le doute sur la nocivité des ondes.

Dangereuses ou pas, les ondes des téléphones portables, des antennes relais, des téléphones sans fil, du Wi-Fi, de la 3G et 4G ? Quand à Breitenbach (vallée de Munster), des riverains ont refusé une antenne proche des habitations, le maire a assuré à ses concitoyens qu’il n’y avait pas de problème au vu des études officielles. Le médecin du village s’est documenté : « Les ondes peuvent modifier le fonctionnement des cellules, induire des cancers » , a-t-il expliqué aux villageois.

Travail d’investigation

Parmi eux, Jean Hêches : « Pourquoi tant de controverses ? », s’est demandé ce réalisateur de documentaires. Il s’est mis au travail avec Nancy de Méritens, journaliste. Pendant deux ans, ils ont enregistré des colloques scientifiques, interviewé de multiples experts en France, Allemagne, Suisse, Suède, décrypté et vérifié des masses d’informations. Un long travail d’investigation qui leur permet d’expliquer « la stratégie de défense des produits » déjà employée par les industriels du tabac, de l’amiante… Ils montrent comment des agences de santé publique et l’OMS (Organisation mondiale de la santé) sont infiltrées par des « scientifiques mercenaires » payés par l’industrie pour démontrer qu’il n’y a pas de risques, pour « fabriquer des mensonges » , pour dénigrer les études qui gênent, pour réaliser « des études conçues pour ne rien trouver » …

En Suède, ils ont recueilli le témoignage d’un couple d’élestrosensibles, un ancien ingénieur de l’industrie du mobile et sa femme qui souffrent au point de ne plus pouvoir vivre en ville. « La Suède a quinze ans d’avance sur la France dans la mise en œuvre de ces nouvelles technologies. L’électrosmog y est permanent, constatent-ils. Ce sera sans doute le prochain grand scandale de santé publique car tout le monde est exposé. Il est important que chaque utilisateur prenne des précautions, qu’on apprenne aux jeunes à utiliser ces techniques avec bon sens. »

Y ALLER Ondes, science et manigance , avant-première nationale en ouverture du Festival du film engagé, mercredi 6 novembre à 19 h 30, salle du complexe culturel du CAP, place des Diables-Bleus à Saint-Amarin ; débat avec Nancy de Méritens, journaliste.

SURFER Programme complet du Festival du film engagé sur le site internet : http://dureveaureveil.blogspot.fr

Publicités
Cet article a été publié dans Actions / nouvelles de Bruxelles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s