Article dans Le Soir: Des trous dans la couverture GSM

31/08/2011 – « Le décor est planté, la menace lancée. Selon deux des trois opérateurs
actifs dans la capitale, la couverture du réseau GSM pourrait connaître de
sérieuses turbulences dans les semaines à venir. En cause, la norme
limitant la puissance d’émission des antennes GSM. »

Source: Le Soir

(Voir la réaction du collectif Dé-Mobilisation en néerlandais ici.)

Pour rappel, la Région bruxelloise a adopté, en mars 2007, une ordonnance
limitant le rayonnement d’ondes magnétiques à 3 volts par mètre. Une
obligation entrée en vigueur en septembre 2010. Dans les arrêtés
d’application du texte, datant de fin 2009, la Région avait en outre
imposé à chaque opérateur de ne pas dépasser 25 % des 3 volts par mètre.
Explication : à Bruxelles, le plafond de 3 volts par mètre concerne les
sites où sont installés les émetteurs et non chaque antenne comme c’est le
cas en Wallonie où l’on applique la même norme. Les trois opérateurs
devant donc se partager le quota d’ondes. Quant aux 25 % restants : ils
restent disponibles au cas où un nouvel opérateur devrait faire son
apparition sur le marché, souligne-t-on du côté de la ministre Evelyne
Huytebroeck, (Environnement, Ecolo).

Depuis, deux des trois opérateurs, Mobistar et Base, ont tenté d’enrayer
la procédure avec un recours au Conseil d’Etat : sans succès, la plainte a
été déboutée en juin dernier. « C’est la norme la plus stricte au monde,
tellement sévère qu’elle va nous poser des problèmes de couverture » nous
explique-t-on chez Mobistar. « Pour conserver une bonne couverture, nous
devrions installer 120 à 130 antennes dans Bruxelles, en comptant le
secteur (les deux autres opérateurs NDLR) nous estimons à 400 antennes
nécessaires ».

Mais voila, la pose d’une antenne nécessite un permis d’urbanisme et
d’environnement, « de plus en plus difficile à obtenir ». Où les éventuels
manquements se feront-ils ressentir ? « Nous ne savons pas pour l’instant,
les plaintes des consommateurs nous donneront des indications »… lorsque
la puissance des antennes sera diminuée.

Chez Proximus, l’inquiétude est moins palpable, « oui, c’est une mesure
200 fois plus sévère que dans les autres pays de l’Europe, mais Proximus
se conforme toujours à la loi. On va augmenter notre nombre d’antennes de
17 % ». Moins incisif que ses confrères, Proximus n’avait d’ailleurs pas
participé au recours face au Conseil d’Etat.

Enfin, Mobistar s’inquiète du futur du secteur : « avec les smartphones,
les consommateurs n’utilisent plus seulement les services d’appels et de
SMS mais également internet. » Une concurrence qui pourrait s’accentuer en
cas de ratés sur le réseau GSM.


« Les Bruxellois mieux protégés face aux ondes magnétiques »

Le réseau GSM bientôt mité ? Du côté de la Région, l’affirmation de
Mobistar passe plutôt mal. « C’est un peu exagéré. Dès le départ, nous
savions que l’abaissement de la puissance nécessiterait l’installation de
nouvelles antennes, dit-on au cabinet de la ministre Huytebroeck. Il
s’agit d’une petite révolution qui vise avant tout à mieux protéger les
gens soumis à un rayonnement constant. Si l’inquiétude de certains
opérateurs est légitime, c’est aussi la raison pour laquelle nous avons
fait le maximum pour préparer le terrain et éviter toute perturbation ».
Au cabinet, on affirme que rien n’a été laissé au hasard. « Les données
sont connues depuis 2007 lorsque nous avons démarré ce dossier. Tout s’est
fait dans le dialogue permanent avec les opérateurs avec lesquels nous
avons eu 12 réunions sans compter les discussions techniques pour mettre
en place le nouveau dispositif ».

Selon Mobistar, le permis d’environnement qui entre en vigueur ce 1er
septembre et plafonne chaque émetteur à 25 % des 3 volts par mètre (lire
ci-dessus), pas moins de 400 antennes supplémentaires sont nécessaires
pour assurer une couverture suffisante à Bruxelles. « Dès le départ, nous
avons prévu un délai pour laisser aux opérateurs le temps de s’adapter ».

En pratique, les opérateurs avaient six mois (du 1er mars au 31 août) pour
régulariser, via le permis d’environnement, les antennes existantes d’une
puissance de plus de 120 watts. « Nous aurons un bilan précis dans les
prochains jours mais je pense que les opérateurs auront respecté le délai
». Place ensuite à six mois de transition pour traiter l’ensemble des
dossiers. En mars 2012 sera lancée la deuxième phase de régularisation
concernant les antennes d’une puissance inférieure à 120 watts. Avec là
aussi, six mois de transition prévus dans la foulée. « De plus, la Région
peut accorder des dérogations pour des cas problématiques et ce durant
deux ans. Ce qui ne concerne pas par exemple des antennes proches d’une
école ».

Et ce qui ne résout pas non plus le problème des nouvelles et nécessaires
antennes destinées à assurer le maintien du réseau. « Il est vrai que peu
de demandes ont été introduites jusqu’ici. 400 demandes de permis, cela
représente donc un gros boulot mais nous avons travaillé tant sur la
simplification de la procédure que sur le renforcement de nos effectifs
pour traiter les dossiers rapidement ».

Au cabinet Huytebroeck, on ne croit en tout cas pas à une éventuelle
bérézina sur le réseau bruxellois. « Tout au plus quelques perturbations
dans certaines caves ou cages d’ascenseur ». Et la région de souligner les
avantages de cette mesure en termes de santé publique. « Comme l’ont
encore rappelé récemment l’OMS et le Conseil de l’Europe, il plane de
nombreuses incertitudes concernant les effets des ondes magnétiques. Notre
objectif est avant tout de protéger les Bruxellois ».


400
le chiffre

C’est, selon les estimations de Mobistar, le nombre d’antennes
supplémentaires nécessaire pour combler la diminution de puissance des
antennes existantes. Des travaux difficiles à entreprendre à cause des
permis d’urbanisme et d’environnement difficiles et longs à obtenir.


Voir la réaction du collectif Dé-Mobilisation en néerlandais ici.

Publicités
Cet article a été publié dans Actions / nouvelles de Bruxelles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s